*
*
*
*
*Champs obligatoires

 Ajouté à vos favoris

 Thank you for your feedback!

Le centre de recherche de Hager devient autosuffisant en énergie

  1. 1
  2. 2
  3. 3

Blieskastel, le 24 novembre 2016

Bilan de réussite énergétique :
le centre de recherche de Hager devient autosuffisant en énergie

Un peu plus d'un an après son inauguration, le centre de recherche et d'application de Hager Group est quasiment devenu indépendant du réseau électrique public. L'immeuble de bureaux intelligent situé au siège de l'entreprise à Blieskastel est conçu comme une sorte de centrale électrique verte qui analyse en permanence sa consommation d'énergie et l'optimise intelligemment. Ses systèmes sont désormais si bien rodés que le bâtiment de 3 000 mètres carrés produit largement plus d'énergie qu'il n'en consomme. « Nous sommes en mesure d'injecter jusqu'à 1,1 million de kilowatts heure sur les 17 millions de kWh générés par an par la centrale du bâtiment dans le réseau propre à notre site », indique Andreas Frevel, directeur Solutions Support chez Hager Group. En d'autres termes : le centre de recherche intelligent est non seulement auto-suffisant du point de vue énergétique, mais il fournit aussi une partie de l'énergie du bâtiment voisin.

L'effet d'autarcie est rendu possible par un système de gestion de l'énergie intelligent englobant environ 5 000 points de données dans le bâtiment et conçu en collaboration avec les partenaires industriels IS Predict, Oelma, Sauter et Lonsdorfer. La solution logicielle collecte des volumes de données sur le comportement de consommation des utilisateurs ou les dernières prévisions météorologiques et s'en sert pour anticiper les besoins en électricité. Sur le toit du bâtiment, des panneaux solaires génèrent de l'électricité à partir de l'énergie du soleil ; dans le bâtiment voisin, une usine de cogénération à haute efficacité transforme du gaz en chaleur, en froid et en électricité. Selon les besoins, l'énergie générée est stockée dans un réservoir tampon de 112,5 kWh ou directement utilisée, par exemple pour la charge des véhicules électriques du site.

De façon prévisionnelle et par auto-apprentissage, le bâtiment développe ainsi des stratégies pour rendre plus efficaces la génération et le stockage de l'énergie qu'il produit. Cette particularité du bâtiment a déjà valu au projet d'être récompensé comme « Lieu remarquable au pays des idées » dans le cadre de l'initiative nationale « Allemagne - Pays des idées ». Le bilan après une année de fonctionnement montre que les idées peuvent s'avérer payantes non seulement du point de vue écologique, mais aussi du point de vue économique. « L'année passée, nous avons ainsi pu économiser près de 130 000 euros sur notre facture d'énergie et 550 tonnes de dioxyde de carbone », souligne le responsable du projet Andreas Frevel. En même temps, Hager Group sécurise son approvisionnement en énergie. En effet, lorsque l'approvisionnement énergétique de la région du Bliesgau a été interrompu en raison d'une défaillance de ligne il y a quelques mois, le centre de recherche et d'application était probablement le seul bâtiment de taille relativement importante de la région dont les systèmes ont pu continuer à fonctionner après une brève interruption.

Il est à noter que les propriétaires de maisons individuelles peuvent également profiter de cet effet : Hager Group a présenté récemment l'EMSS, un système de gestion et de stockage de l'énergie à plus petite échelle permettant aux ménages de gérer leur consommation d'énergie et de stocker l'énergie auto-produite, suivant ainsi l'exemple donné par le centre de recherche et d'application de Hager Group.