*
*
*
*
*Champs obligatoires

 Ajouté à vos favoris

 Thank you for your feedback!

Premanjali : soutien aux jeunes filles indiennes

Blieskastel, le 22 août 2016

La fondation Hager soutient un projet éducatif unique en son genre dans la ville indienne de Mysore

Certaines suivent des études de gestion d'entreprise ou de Business Administration, les plus jeunes préparent encore le baccalauréat. Mais la vie à Premanjali (la « maison de l'amour » en français) constitue pour toutes les jeunes filles une chance extraordinaire, puisque cet internat situé à Mysore, dans le sud de l'Inde, offre à une trentaine de jeunes filles la possibilité de suivre des études, une opportunité (malheureusement) encore bien trop rare en Inde. Ce projet hors du commun est soutenu depuis peu par la fondation Peter-und-Luise-Hager.

« Le fait qu'à notre époque encore, des millions de jeunes filles âgées de 12 ou 13 ans doivent quitter les bancs de l'école pour être mariées est une triste réalité » déplore Evi Hager, présidente de la fondation. Pour de nombreuses jeunes Indiennes, le mariage marque le début d'une vie rythmée par les grossesses annuelles et les travaux physiques les plus pénibles. Evi Hager ajoute : « Nous sommes ravis que grâce à notre soutien du projet d'éducation Premanjali, les perspectives d'au moins quelques-unes de ces jeunes filles soient substantiellement améliorées. »

Ouvert en 2015, Premanjali est un internat géré par l'ordre religieux des « Helpers of Mary » et soutenu par l'association à but non lucratif LIFT e.V. de Hambourg. Dans l'État du Karnataka, les « Helpers of Mary » gèrent deux foyers où des jeunes filles issues de familles de journaliers peuvent trouver refuge, fréquenter une école et bénéficier d'une formation. Certaines jeunes filles hébergées dans ces foyers et jugées particulièrement douées peuvent maintenant fréquenter un établissement d'éducation supérieure de type « College » à partir de l'internat de Premanjali. Toutes les jeunes filles sont issues d'un milieu défavorisé ; l'une d'entre elles est ce que l'on appelle une « first learner », c'est-à-dire qu'elle est le premier membre de sa famille ayant appris à lire et à écrire.

« L'objectif de notre travail est de créer en Inde des conditions qui permettent aux personnes de rester dans leur pays d'origine », indique Gabriele Venzky, fondatrice de LIFT e.V. « Offrir une éducation aux filles et aux jeunes femmes est le moyen le plus efficace de lutter contre la pauvreté, l'injustice et la surpopulation - sans oublier l'extrémisme. »

La somme nécessaire pour subvenir aux besoins d'une jeune fille s'élève à 66 euros par mois. Ce montant permet de financer l'hébergement et la nourriture, les frais de scolarité et le matériel nécessaire aux études de la jeune fille, ainsi que les tickets de bus pour lui permettre de se rendre au « College » situé à 3 kilomètres. Le don versé par la fondation Peter-und-Luise Hager est calculé de manière à couvrir les frais de scolarité de l'ensemble des 30 jeunes filles qui résident au foyer Premanjali. 

 

La fondation : la fondation d'utilité publique Peter-und-Luise Hager a été créée en 2010 par la famille d'entrepreneurs Hager. Nous soutenons des projets dans les domaines des sciences, de la recherche, de l'éducation et de la formation, de l'art, de la culture et de l'écologie ainsi que des initiatives à caractère social. À l'heure actuelle, nous soutenons quelque 20 projets majoritairement localisés sur nos sites, mais aussi dans le monde entier, à l'instar du foyer de jeunes filles à Mysore. www.hager-stiftung.de

Le porteur du projet : l'association LIFT e.V. basée à Hambourg a été fondée en 2009 par Gabriele Venzky, alors correspondante de l'hebdomadaire allemand DIE ZEIT en Asie. Les frais d'administration de l'association à but non lucratif ne dépassent pas 1 %, c'est-à-dire que 99 % des dons parviennent directement à leurs destinataires. www.liftindien.de