*
*
*
*
* Champs obligatoires

 Ajouté à vos favoris

 Thank you for your feedback!

17.05.21

La digitalisation : Soyez prêt pour le changement

Etienne Dock parle de la transformation numérique chez Hager Group et de l'importance des données.

Etienne Dock est directeur de la digitalisation chez Hager Group. Il nous explique ce qui lui plaît dans notre nouvelle œuvre d’art du collectif d’artistes LAb[au] et en quoi la digitalisation va transformer le groupe. 

Hager Group : L’installation de LAb[au], exposée du 3 au 13 juin 2021 dans le cadre de l’événement artistique « L’Industrie Magnifique » à Strasbourg et qui sera installée ensuite à notre siège à Blieskastel, aborde avec créativité les thèmes de l’intelligence artificielle et de la digitalisation. Y voyez-vous des parallèles avec la digitalisation chez Hager Group ? 

Etienne Dock : Comme l’installation de LAb[au] le montre remarquablement, l’intelligence artificielle (IA) peut avoir des impacts bien réels. Elle consiste en effet à analyser de très grands volumes de données et à reconnaître des corrélations que l’Homme ne pourrait voir. Même dans le quotidien de tous les jours, l'intelligence artificielle fournit souvent des exemples qui vous font réaliser : « Ça alors, je n’y aurais jamais pensé ». 

HG : D’où vient cette capacité d’analyse de l’IA ?

ED : Elle lui vient de sa capacité à fusionner des données qui resteraient autrement disparates et seraient traitées par des systèmes distincts. C’est cette seule aptitude qui permet aux logiciels de recouper de façon parfois surprenante les données.

Concrètement l’IA peut se résumer à trois éléments : des règles mathématiques doublées d’algorithmes, des données, et une capacité de traitement. Ces règles mathématiques n’ont absolument rien de nouveau, mais ce n’est que depuis peu que nous disposons d’une capacité de traitement et de volumes de données suffisants pour en tirer parti.

Toutefois, même avec les outils actuels, nous ne pouvons pas encore générer une IA capable de traiter autant de scénarios divers et variés que le fait le cerveau humain. C’est sur les scénarios spécialisés que l’IA s’avère la plus efficace. En effet, une IA est à même de jouer aux échecs ou au jeu de Go ou de confirmer un diagnostic médical, mais elle ne peut pas passer de l’un à l’autre. En tout cas, pas encore. 

HG : Cette digitalisation se manifeste-t-elle également dans nos produits ? 

ED : Oui, nous en avons quelques exemples : l’application Hager Ready, qui permet aux installateurs de visualiser rapidement notre portefeuille de produits afin de trouver ceux qui leur conviennent, hagercad, qui offre à nos clients la possibilité de planifier l’infrastructure électrique de leurs projets de construction, ou encore Hager Flow, qui vise à optimiser la consommation électrique des foyers en alliant la production photovoltaïque, le stockage sur batterie et la recharge des véhicules électriques. Nous en avons déjà lancé une première version sur le marché allemand. Hager Energy s’appuiera sur E3DC ainsi que sur les retours de la version 1 pour lancer la version 2 début 2022. 

HG : La digitalisation implique naturellement des transformations. Quelle est la nature de ces transformations pour notre entreprise ?

ED : Sur notre site de production à Obernai en Alsace, nous sommes par exemple en train de mettre en place un système qui vérifie les relais à l'aide de capteurs optiques et de détection automatique des défauts. Jusqu’à présent, c’étaient nos employés qui en assuraient le contrôle avec un microscope. Dans ce cas particulier, la digitalisation va transformer sur le long terme l’environnement de travail et sur la nature des tâches effectuées par nos collaborateurs. 

La collecte et le traitement automatiques des données vont également rendre les informations disponibles à tout moment. Par le passé, les données étaient saisies à intervalle régulier, chaque semaine ou chaque mois par exemple. Demain, elles seront traitées de manière beaucoup plus flexible et pourront être récupérées et utilisées à tout moment. Cette flexibilité et cette disponibilité permanente présentent d’énormes avantages. Cependant, elles modifieront les habitutdes de travail. Ma mission, qui n'est pas des moindres, est de veiller à ce que nous ne laissions personne de côté dans ce processus de transformation. La digitalisation et l’intelligence artificielle sont des atouts majeurs. Tous nos collaborateurs doivent en bénéficier.  

HG : Comment chaque collaborateur peut-il contribuer à notre transformation numérique ?  

ED : Les données sont le système sanguin de toute transformation numérique. Un bon flux de données est donc essentiel pour une bonne transformation. Chacun de nos collaborateurs peut contribuer à la bonne régulation de ce flux en s'assurant de comprendre comment et où les données saisies dans un système seront utilisées. Ainsi, nous pouvons mesurer pleinement la criticité de nos actions. 

Bien sûr, tout le monde peut en général contribuer à la transformation digitale avec de grandes idées, mais pour moi, le plus important est de toujours garder un esprit très ouvert et d'être prêt à accepter le changement

HG : La digitalisation est souvent vue comme synonyme d’efficacité accrue et de processus plus agiles. Qu’en est-il ? 

ED : C’est tout à fait cohérent. Là encore, l’idée est de consigner et d’intégrer systématiquement les processus dans des ensembles de données afin de rendre plus transparents et plus compréhensibles la prise de décision et le développement. Cela s’applique par exemple au développement produit. Le résumé systématique de chaque étape du développement dans des rapports numériques permet de déterminer à tout moment pourquoi telle ou telle décision a été prise. Ces rapports, consultables instantanément offrent une base solide qui facilite le calcul des prix et permet de comparer des idées de produits à la situation du marché actuel. Ainsi, le processus de développement produits gagne en efficacité, en reposant plus sur des faits concrets que sur de simples intuitions. 

HG : Vous avez évoqué de nombreux avantages de la digitalisation. Selon vous, y a-t-il aussi des côtés négatifs ? 

ED : L’un des problèmes fondamentaux est que l’intelligence artificielle repose encore sur des algorithmes qui fonctionnent parfois de manière obscure. Vous leur fournissez des données et ils offrent une réponse, mais comment savoir si cette réponse est plausible ou correcte ? Si, d’après mes données médicales, un algorithme déclarait qu’il ne me restait qu’un an à vivre, je voudrais absolument comprendre comment il en est venu à cette conclusion afin de savoir d’une part si cette affirmation est correcte et de l’autre, si je dois prendre des mesures pour être en meilleure santé.

D’ailleurs, l’installation de LAb[au] joue de manière fascinante avec cette idée de transparence et d’obscurité. On voit bien que les mots qui vont sortir du système dépendent en grande partie du hasard. La tâche de l’informaticien est donc de concevoir un algorithme qui permette de comprendre à chaque fois de quelle façon l’intelligence est parvenue à tel ou tel résultat, ou de le programmer de façon à ce que ce cheminement soit présenté avec clarté. À cet égard, la digitalisation reste pour moi avant tout une grande opportunité. 

Merci, Etienne pour cet échange inspirant.

Vous pouvez voir notre installation dans le cadre de l’exposition « L’Industrie Magnifique » à Strasbourg du 3 au 13 juin. Ensuite, « yes:no, perhaps » sera exposée à Blieskastel, au siège de Hager Group.

A lire aussi

  15.10.21 Finale du rallye Aisha des gazelles : un podium et des amis pour la vie

Du 7 septembre au 2 octobre derniers, 177 équipes au total, composées chacune de deux conductrices, se sont affrontées dans le désert marocain dans le but de gagner l’édition 2021 du Rallye Aicha des Gazelles parmi les diverses catégories. Dans cette la catégorie E-Gazelle Vinci Immobilier Auto" qu’ont participé Aicha Sostaric et Kitty Duquesne de Hager France au volant de leur Bolloré BlueSummer.

 
  21.09.21 Plus de 60 000 masques chirurgicaux recyclés en France !

Les collaborateurs français de Hager Group peuvent recycler depuis le mois de février 2021 leurs masques chirurgicaux via un circuit de collecte avec un partenaire innovant et unique en son genre en France. Un acte écologique et solidaire.

 

 
  13.09.21 Rallye des Gazelles 2021

Chez Hager Group, nous avons défini des actions concrètes, nous permettant de nous développer collectivement et individuellement.
C'est dans cet esprit qu'Hager France est fier de sponsoriser l’équipage 512 lors de la 30ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.

 

Finale du rallye Aisha des gazelles : un podium et des amis pour la vie

Du 7 septembre au 2 octobre derniers, 177 équipes au total, composées chacune de deux conductrices, se sont affrontées dans le désert marocain dans le but de gagner l’édition 2021 du Rallye Aicha des Gazelles parmi les diverses catégories. Dans cette la catégorie E-Gazelle Vinci Immobilier Auto" qu’ont participé Aicha Sostaric et Kitty Duquesne de Hager France au volant de leur Bolloré BlueSummer.


Plus de 60 000 masques chirurgicaux recyclés en France !

Les collaborateurs français de Hager Group peuvent recycler depuis le mois de février 2021 leurs masques chirurgicaux via un circuit de collecte avec un partenaire innovant et unique en son genre en France. Un acte écologique et solidaire.

 


Rallye des Gazelles 2021

Chez Hager Group, nous avons défini des actions concrètes, nous permettant de nous développer collectivement et individuellement.
C'est dans cet esprit qu'Hager France est fier de sponsoriser l’équipage 512 lors de la 30ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.


15.10.21

Finale du rallye Aisha des gazelles : un podium et des amis pour la vie

Du 7 septembre au 2 octobre derniers, 177 équipes au total, composées chacune de deux conductrices, se sont affrontées dans le désert marocain dans le but de gagner l’édition 2021 du Rallye Aicha des Gazelles parmi les diverses catégories. Dans cette la catégorie E-Gazelle Vinci Immobilier Auto" qu’ont participé Aicha Sostaric et Kitty Duquesne de Hager France au volant de leur Bolloré BlueSummer.

21.09.21

Plus de 60 000 masques chirurgicaux recyclés en France !

Les collaborateurs français de Hager Group peuvent recycler depuis le mois de février 2021 leurs masques chirurgicaux via un circuit de collecte avec un partenaire innovant et unique en son genre en France. Un acte écologique et solidaire.

 

13.09.21

Rallye des Gazelles 2021

Chez Hager Group, nous avons défini des actions concrètes, nous permettant de nous développer collectivement et individuellement.
C'est dans cet esprit qu'Hager France est fier de sponsoriser l’équipage 512 lors de la 30ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.


Restez à l'écoute : abonnez-vous à notre newsletter et personnalisez votre abonnement.