*
*
*
*
* Champs obligatoires

 Ajouté à vos favoris

 Thank you for your feedback!

12 novembre 2018

Avantage à l’électrique

L’électromobilité gagne du terrain  dans le monde entier. Après des débuts mitigés, la mobilité électrique a le vent en poupe. Hager Group participe pleinement à cet essor. 

Après des débuts mitigés, la mobilité électrique a le vent en poupe. Hager Group participe pleinement à cet essor. Le groupe automobile Volkswagen, l’un des leaders mondiaux, estime que la part de marché des véhicules électriques devrait atteindre les 10% d’ici 2025. Rien qu’au deuxième trimestre de cette année, les ventes de voitures électriques ont atteint un nouveau record, avec 400 000 véhicules vendus dans le monde. « Ce record historique nous montre que nous sommes sur la bonne voie en innovant dans les domaines de l’électromobilité, des modules de stockage et des systèmes de gestion de l’énergie domestique », explique Ulrich Reiner, Innovation Manager - E-Mobility & Energy au sein du département Corporate Strategy de Hager Group.  

Présent sur ce marché d’avenir, Hager Group propose déjà des offres de produits et solutions et travaille sur de nombreux projets de développement. Depuis l’acquisition d’E3/DC, fournisseur de systèmes de stockage et de gestion d’énergie, le groupe offre à ses clients des systèmes hautement efficaces.  En fonction de l’offre et de la demande, ils permettent de stocker l’électricité, généréepar exemple avec des installations photovoltaïques, créant ainsi un bouquet énergétique optimal d’un point de vue économique. flow, le système de gestion de l’énergie domestique de Hager Group, permet aux particuliers de piloter intelligemment l’énergie et d’éviter surcharges ou coupures de courant lors de la recharge des véhicules électriques. Hager Group collabore actuellement avec AUDI AG sur un réseau véhicule-bâtiment permettant d’interconnecter la technologie de recharge et la gestion de l’énergie domestique. Ainsi Hager Group s’engage dans tous les aspects des systèmes intelligents de gestion de l’énergie domestique et de recharge.

La voiture électrique comme centrale d’énergie domestique

« La charge bidirectionnelle est un autre projet d’avenir très prometteur sur lequel nous travaillons actuellement », explique Ulrich Reiner. « La batterie du véhicule est intégrée dans le système intelligent de gestion de l’énergie de la maison. » En fonction des  besoins énergétiques, la batterie peut être rechargée ou bien alimenter la maison en électricité. Le potentiel est évident quand on sait que la capacité de la batterie d’un véhicule électrique représente approximativement la consommation électrique hebdomadaire d’un ménage moyen.

Electromobilité et environnement

Certaines études mettent en doute la contribution de la mobilité électrique au développement durable. Il est cependant indéniable que les voitures électriques sont nettement plus respectueuses de l’environnement que leurs homologues à combustion. C’est ce qu’affirme l’organisme indépendant ICCT (International Council on Clean Transportation), qui a analysé onze travaux de recherche sur le sujet. Selon cette étude, les véhicules électriques émettent entre 28% et 72% de CO2 en moins sur un cycle de vie de 150 000 kilomètres. Après trois ans au plus tard, la voiture électrique devance le moteur diesel ou essence en termes de bilan écologique. Toujours selon l’ICCT, cet avantage pourra être multiplié à mesure que la production des batteries et les sources d’électricité deviendront plus écologiques.

Le développement des bornes de charge à l’ordre du jour

En Allemagne, le gouvernement fédéral envisage d’encourager le développement de bornes de charge privées. A l’avenir, les locataires devraient ainsi pouvoir demander à leur bailleur l’autorisation d’installer des solutions de recharge. L’installation de bornes devrait aussi être facilitée pour les propriétaires occupants. Et même si l’électromobilité prend de l’ampleur, il n’y a aucune inquiétude à avoir quant à la stabilité de l’alimentation en électricité. D’après les calculs du cabinet McKinsey, les besoins en électricité engendrés par les voitures électriques devraient augmenter d’à peine 1% d’ici 2030. Au niveau local, les surcharges du réseau susceptibles de se produire en cas de recharge simultanée d’un trop grand nombre de voitures électriques pourront être évitées grâce à des systèmes de charge intelligents, comme ceux mis au point par Hager Group. « Malgré les difficultés de démarrage, nous nous attendons à une demande croissante concernant l’électromobilité », résume Ulrich Reiner. « L’avantage est clairement à l’électrique. »


Vous voudriez toujours être à jour ? Alors inscrivez-vous pour notre newsletter et décidez vous-même de quel sujet nous devons vous informer.